Un voyage immobile
C’est l’espace juste entre les choses qui leur permet d’exister,comme pour les êtres : il faut de l’air pour respirer, de l’éloignement pour s’évaluer et évoluer,des rapprochements pour se toucher, se connaître, s’aimer.
17 mars 2012 - matin d’hiver- format ; 50 x 50 cm huile sur toile - réservé